Edition 2020 | Trophées Elles M l’artisanat

Pour la 5ème année consécutive, la Chambre de métiers et de l’artisanat en Dordogne organise, conjointement avec le Crédit Agricole Charente Périgord et le service aux Droits des femmes et à l’égalité de la préfecture de Dordogne le prix Elles M l’artisanat.

Ce concours émane d’une réelle volonté de valoriser la place des femmes dans l’artisanat encore trop peu reconnue, puisqu’elles représentent seulement 22.3% (2 723 dirigeantes) des 12 208 chefs d’entreprise artisanale de la Dordogne.

Elles sont majoritairement présentes sur les secteurs de soin à la personne (41%) et service (21%) puis de fabrication (17%), d’alimentation (16%) et enfin du bâtiment (5%).

Qu’elles soient chefs d’entreprise, conjointes, associées, apprenties… leur travail et leur implication sont rarement récompensés ou mis en avant. C’est avec cet objectif que ce concours a vu le jour.

Les lauréates ont reçu  leur prix lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 21 septembre 2020 au Siège de la Chambre de Métiers et de l’artisanat de Dordogne

Le jury

Le jury s’est déroulé le mardi 18 février dernier en présence de tous les partenaires de cette opération : le Crédit Agricole Charente Périgord, le service aux Droits des femmes et à l’égalité de la préfecture de Dordogne, le journal « Famosa » et des élus et collaborateurs de la Chambre de métiers.

Les candidates avaient une trentaine de minutes pour se présenter, motiver leur participation au concours et répondre aux différentes questions du jury. Que ce soit par téléphone ou en face à face elles ont toutes joué le jeu et la délibération n’a pas été simple pour chaque catégorie.

Au total le jury a reçu 33 candidates dans 4 catégories :

  • Cheffes d’entreprises artisanales créées de moins de 3 ans
  • Cheffes d’entreprises artisanales créées de plus de 3 ans
  • Conjointes collaboratrices d’entreprise artisanale 
  • Apprenties dans des métiers artisanaux et formées dans un CFA de Dordogne

Les Lauréates

33 candidates venues de toute la Dordogne, 4 jurys, une journée d’entretiens, une soirée de récompenses.

Derrière les chiffres de la cinquième édition d’Elles M l’artisanat, le concours d’entrepreneuriat au féminin, se cachent des femmes dont le talent n’a souvent d’égal que la modestie. Elles ont pourtant toutes exposé leur parcours professionnel, personnel, devant les membres du jury, qui ont parfois eu bien du mal à trancher devant tant de candidatures intéressantes.

Découvrez le profil des quatre lauréates de cette édition 2020. Récompensées dans le cadre d’une soirée à l’assistance réduite, en raison des contraintes sanitaires, elles ont reçu leurs trophées des mains de représentants des partenaires de l’opération, le Crédit Agricole Charente-Périgord et le Conseil départemental de Dordogne.

Catégorie Conjointe collaboratrice

Laure Vilette-Sauvanet, Boulangerie-pâtisserie Les gourmandises du faubourg, Bergerac

Laure Vilette-Sauvanet soutient son mari dans son entreprise, créée en 2018. C’est peu de dire qu’elle porte une double casquette puisqu’elle exerce en même temps la profession d’aide-soignante à la fondation John-Bost de Bergerac. Il lui arrive ainsi régulièrement d’enchaîner une nuit au chevet de ses patients avec une ouverture de la boulangerie. Malgré la difficulté de l’exercice, c’est avec bonheur « et beaucoup de fierté » que Laure conjugue ses différentes fonctions. Et comme si cela ne suffisait pas, elle trouve aussi le moyen de s’occuper de ses deux enfants, le tout avec le sourire et une énergie communicative. Chapeau !

Catégorie Apprentie

Kendra Lempernesse, apprentie pâtissière chez Stéphane Clanchier, Thiviers

A 20 ans, Kendra Lempernesse est une passionnée. C’est en famille qu’elle a pu élaborer ses premiers desserts, aux côtés de sa mère, cuisinière et ancienne patronne de restaurant. Désormais titulaire d’un BTM de pâtisserie, la jeune pâtissière aime s’essayer à de nouvelles créations, encouragée par ses patrons dans ses expérimentations. Toujours à la recherche de sources d’inspiration, elle souhaite voyager pour découvrir différentes cultures et recettes avant d’ouvrir sa propre boutique, éventuellement à l’étranger. Autre projet qui trotte dans sa tête, le développement d’une gamme de pâtisseries sans sucre, adaptées aux personnes souffrant de diabète ou d’obésité.

Catégorie Cheffe d’entreprise de plus de 3 ans :

Sandie Wolff, Les fils, créations textiles pour bébés et ligne femme, Beaumont-du-Périgord

Après 8 ans d’exercice en tant que styliste pour Zara en Espagne, Sandie Wolff a décidé de se lancer dans sa propre aventure en se mettant à son compte et a créé l’entreprise « Les Fils », devenue SARL en 2016.  Ses créations sont entièrement imaginées et fabriquées en France, dans son propre atelier, qui emploie une salariée ainsi que dans un atelier d’insertion, pour une partie de ses collections. Sandie se voit comme un véritable couteau-suisse : responsable de la création de A à Z, elle négocie avec les fournisseurs, réalise les photos des créations pour la mise en ligne sur son site de vente, assure la communication, la comptabilité, la préparation des commandes… La dimension sociale et solidaire est partie intégrante de son projet puisqu’elle reverse une partie de ses bénéfices à une association qui s’occupe d’enfants dans le besoin et souhaite ouvrir dans le futur son propre atelier d’insertion.

Catégorie Créatrice d’entreprise de moins de 3 ans

Estelle Gatard, Nymaeria, accessoires BDSM haut de gamme en cuir, Bergerac

A l’issue d’une formation de sellier-harnacheur dont elle a été diplômée en 2018, Estelle Gatard a réalisé son besoin de travailler seule. De nature perfectionniste et attachée à la rigueur dans sa production, elle s’est lancée dans la création d’accessoires haut de gamme en cuir pour le monde du BDSM. Pour se démarquer et répondre à son exigence de qualité, elle se fournit en cuir français et réalise à la main ses pièces uniques, privilégiant la qualité à la quantité. Afin de s’adapter au mieux aux demandes d’un milieu qui lui était totalement étranger, il lui a fallu rencontrer certains de ses acteurs, qui ont réservé un accueil chaleureux à ses créations. A travers la création de son entreprise, Estelle a le sentiment d’avoir enfin trouvé sa place.

Les trophées

Pour la création des trophées, deux artisans d’art ont été sollicités :

Chaque lauréate s’est vue  remettre une création originale de Philippe Stemmelen sculpteur, modeleur et céramiste à Brantôme et les nominées ont reçu une création de l’atelier Terre et bois de Stéphane  Miglierina, céramiste et tourneur sur bois à Monpazier.

Retrouver en images le déroulé de la soirée : https://youtu.be/dy5WJ0H_g2s