Un plan gouvernemental en faveur de l’apprentissage

Le 4 juin dernier, le ministère du Travail a annoncé un plan massif de soutien à l’apprentissage pour éviter que les jeunes souhaitant opter pour cette voie de formation ne soient pénalisés par la crise économique impactant les entreprises.

Les quatre premières mesures présentées par le gouvernement avant de nouvelles annonces prévues dans le courant de l’été :

• Une aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis : les employeurs qui recrutent entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 un apprenti mineur recevront une prime de 5 000 euros ou de 8 000 euros pour les apprentis de plus de 18 ans. Cette prime dont les contours seront précisés ultérieurement, vaudrait pour tous les contrats d’apprentissage du CAP à la licence professionnelle. Elle sera versée sans condition aux entreprises de moins de 250 salariés. Les autres devront respecter en 2021 leur objectif de 5% d’alternants dans leur effectif. A défaut, elles devront rembourser cette aide exceptionnelle.

Six mois pour trouver un contrat d’apprentissage : la durée pendant laquelle les jeunes sans employeur peuvent rester en formation au CFA a été portée par ordonnance, de 3 à 6 mois pour ceux dont la formation était en cours au 12 mars. Pour faire face aux difficultés qu’ils pourraient rencontrer pour trouver un employeur, cette mesure sera reconduite afin que ceux qui entreront en CFA en septembre 2020 puissent en bénéficier (et donc rester en formation au CFA à défaut d’employeur jusque février 2021). Les CFA qui les accueilleront seront financés selon le système du coût-contrat.

• La garantie de recevoir une proposition pour les jeunes qui ont fait le vœu de se former en apprentissage sur Affelnet ou Parcoursup : à partir de la liste de ces jeunes, l’exécutif souhaite que les partenaires sociaux, l’État (Direccte et rectorat), les Régions, Pôle emploi et les branches travaillent ensemble pour s’assurer que tous se voient proposer au moins une offre de formation en apprentissage.

• L’éligibilité des ordinateurs portables à l’aide au premier équipement versée par les Opco dans la limite de 500 euros.

Vous souhaitez recruter un apprenti ?

Votre Chambre de métiers vous aide dans la rédaction de vos contrats d’apprentissage, afin de vous simplifier les démarches administratives, tout en vous assurant de la légalité du contrat. Concentrez-vous sur l’essentiel : la transmission de votre savoir-faire !

Contact : conseil@cm24.fr – 05 53 35 87 00