Livre blanc de l’apprentissage

A l’occasion de l’assemblée générale de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (APCMA) le 6 décembre 2017, son président, Bernard Stalter a remis à Muriel Pénicaud, ministre du Travail, un livre blanc de l’apprentissage

Ce livre blanc rassemble les 7 propositions des CMA pour réformer l’apprentissage :

– Fluidifier et numériser le parcours de l’apprenti en travaillant avec le ministère de l’Éducation Nationale et les services des conseils régionaux pour une plus grande flexibilité et une plus grande adaptation aux besoins des entreprises et des apprenants
– Mieux préparer les futurs apprentis avant leur entrée en entreprise en créant, avant la signature du contrat, un « sas de préparation à l’apprentissage » en CFA, pour tout public (scolaire, demandeur d’emploi, public en reconversion…), à partir de 15 ans et sans limite d’âge
– Choisir son orientation et non la subir : les CMA demandent à être reconnues comme un partenaire à part entière du service public régional de l’orientation
– Créer un salaire minimum légal de l’apprenti
– Valoriser le rôle et la fonction de maître d’apprentissage par l’attribution de points de retraite complémentaires
– Financer réellement l’apprentissage par la taxe d’apprentissage grâce à une plus juste répartition et une réaffectation des fonds de la part hors quota pour financer efficacement les CFA dont les chambres de métiers et de l’artisanat ont la responsabilité
– Simplifier le cadre juridique du contrat d’apprentissage en préservant ses spécificités.