Artisan d’un jour – Pierre Bonneau au coeur d’une savonnerie

 « PASSION SAVON » UNE ETHIQUE DE VIE

Pousser la porte de « Passion Savon », située dans le cadre enchanteur du Moulin de Bourgnac, au cœur du Périgord blanc, peut devenir une indicible expérience sensorielle à rajouter à votre curiosité.

C’est ce qui est arrivé à Pierre Bonneau, figure emblématique du sport périgordin, qui s’est prêté au jeu de « Artisan d’un jour ». Directeur sportif et commercial du Boulazac Basket Dordogne, il a la réputation d’être, tant auprès des joueurs que des partenaires, un interlocuteur ferme mais à l’écoute des besoins, cherchant toujours le juste compromis.

Une production artisanale design et naturelle

Dès notre arrivée, nous sommes accueillis chaleureusement par Karim Hafsia, associé de cette savonnerie artisanale, qui nous plonge aussitôt dans le bain ! Comment faire autrement ? Le hall est transformé en une boutique design. Sur les présentoirs, autour de nous, tout est couleurs et senteurs. On a soudain envie de toucher, regarder de plus près, comparer, et partager l’effet que produisent sur nous toutes ces réalisations colorées, aux formes modernes et très originales. Toutes les matières premières sont non raffinées, d’origine minérale ou végétale, sans conservateurs, ni détergents, ni produits de synthèse !

Le la est donné : « ici, tout est 100% d’origine naturelle »

Passé ce moment d’immersion éblouissant, nous nous retrouvons dans l’incroyable domaine de la maîtresse des lieux Nia Jenkins Hafsia. A nouveau, une explosion de sensations nous submerge.

A l’image de cette galloise, haute en couleurs, et toute en générosité, son atelier de fabrication se révèle magique ! Tout l’espace est empli de bouteilles teintées pour l’opacité nécessaire aux huiles essentielles ; des noms savants ou connus que l’on découvre sur les étiquettes ; des pots, des fleurs, des épices, des poudres, des colorants, des beures , des huiles… Il y a comme un air d’atelier d’apothicaire ou de caverne d’Ali Baba…Nia explique à Pierre qu’elle a été aromathérapeuthe professionnelle pendant plus de trente ans.

Trois petites notes sur la gamme

Elle va transformer Pierre en alchimiste, dans les règles de l’art ! Il enfile un immaculé tablier blanc et une paire de gants. Le défi lui est lancé : il doit fabriquer un savon fait à la main, par saponification à froid.

Pour qu’un savon soit « magnifiiiique », comme dit si bien quelqu’un de connu dans l’audiovisuel, il faut absolument suivre, à la lettre, la recette que l’on choisit de réaliser. Il faut toujours respecter le principe des trois notes : hautes, cœur et basses, et bien les doser.

Pierre va alors se laisser porter par son instinct, son ressenti. Il devient « un nez » ! Défilent ainsi les senteurs d’huiles essentielles : mandarine, mûre, bergamotte, pamplemousse, baie rouge, géranium, citron, citron vert, peppermint, patchouli, pomme, poire, jasmin, beaume du Pérou, cèdre, cananga… Le choix devient jeu ! Il se décide enfin. Nia l’encourage «  very good » ! « Très bien «  La collaboration franco galloise est scellée, Pierre est Nia passe du français à l’anglais dans la complicité de ce moment d’inventivité. Elle lui explique que son « choix est très sensuel et aphrodisiaque », « C’est tout moi ! » lui répond-t-il, fier de lui ! Mais si les sens sont libres de créer un mélange audacieux, le pesage des quantités appartient au domaine de la précision extrême.

Le geste doit être précis

Le temps semble s’arrêter. Pierre se penche du haut de ses 2m04 sur la table pour mettre dans le récipient une, quatre, huit ou neuf gouttes selon les indications strictes de Nia. La tension est palpable, il n’a pas le droit à faire de l’à peu près ! Puis vient la phase du pesage hyper précis des divers ingrédients sur une petite balance. Pierre transpire, râle, «  it’s not working ! » dit-il «  c’est comme le ketchup ça coule pas ! » Eclats de rire avant la prochaine opération d’adjonction des différents beurres, bio de karité, de coco vierge, et de cacao. Pierre «  I cook », Nia «  non jamais ! Juste laissez fondre le mélange très doucement. Parfait ! » Pierre s’applique ensuite à rajouter de l’huile d’olive bio vierge, de tournesol et de ricin, selon les doses prescrites. Il s’approprie le tour de main de l’artisan et mesure l’entraînement nécessaire pour un résultat total ! Le but est proche, il lui reste à faire le choix des couleurs. Il se décide pour du bleu, du orange et du blanc (BBD oblige !) Il lui faudra s’appuyer sur Nia pour la phase la plus difficile de mélange des acides gras avec le sel à l’aide d’un petit mixeur. « ça peut brûler la peau si on s’éclabousse, mais pas de sodium, pas de savon ! » dit-elle.

Le tour est joué

Trois bols de trois mélanges pour les faire tomber de très haut et délicatement les uns après les autres dans un moule en bois rectangulaire, et le tour est joué ! Pierre finalise sa fabrication d’un savon fait main en décorant à l’aide d’un bâtonnet en bois le mélange qu’il vient de réaliser.

La saponification est en cours mais pas encore terminée. Il faudra attendre le lendemain matin pour qu’il puisse démouler et découper son œuvre, selon son inspiration !

Nia le rassure «  c’est le moment le plus excitant, quand on découvre comment est le savon qu’on a pris soin de réaliser »

Un partage entre gens de passion

Au moment des adieux, Pierre témoigne «  J’ai été ravi de faire cette expérience. Vous m’avez fait découvrir un monde que je ne connaissais pas du tout ! A mon tour, j’aimerais vous faire découvrir le mien, et vous inviter à assister à un match de basket au Palio, quand vous le souhaiterez. »

Sur le chemin du retour, il rajoute «  J’ai passé un bon moment avec eux ; je me suis senti à l’aise, car ce sont des gens passionnés. L’approche entre nous a été très agréable tout en ayant de la rigueur dans le geste ! Je suis tombée sous le charme de Nia, qui m’a permis un retour aux sources, car je n’oublie pas qu’avant d’être basketteur professionnel j’avais opté pour la voie de la terre…comme mon grand-père ! »

Qui est Nina Jenkins Hafsia ?

Aromathérapeuthe professionnelle, depuis 30 ans, maître artisan d’art en savonnerie, la seule en France ! L’organisme international FHT (Federation of Holistic Therapists) revalide chaque année, depuis 27 ans son diplôme international de thérapeuthe du bien être. Elle concoure cette année pour le prix «  Madame Artisanat » en Périgord et fait partie des trois finalistes .Elle s’est fait remarquer par le magazine américain édité par Darryl et Patricia Guessner, qui présente les vingt-six meilleurs savonniers dans le monde « an international gallery of artisan soaps ». Elle exporte dans soixante-dix magasins de part le monde, par palettes ou en petites quantités, essentiellement sur internet !

Dans une vie antérieure elle fut pianiste et chanteuse d’opéra, qualités artistiques qui se retrouvent merveilleusement dans la gamme de produits de soin et de santé dont elle joue à souhait …. Rajouter à cela un combat pour les produits issus d’une agriculture raisonnée, d’une lutte contre la déforestation, d’une volonté de ne pas polluer l’eau, et de combattre l’utilisation à outrance des plastiques, Nia est fait partie des rencontres qui font du bien au cœur.

Elle reçoit du public chaque samedi de 14h30 à 15h30 pour transmettre sa passion. Laissez-vous guider, vous aimerez ce temps partagé !

Tel : 05 53 81 16 92 / www.passion-savon.fr