Jean-Pierre Gros – Président de la Chambre de Métiers Nouvelle Aquitaine

Jean Pierre Gros – Président de la Chambre de Métiers Nouvelle Aquitaine

« Pour une offre de services innovante en matière d’économie et de formation »

Elu le 2 décembre dernier, Jean-Pierre GROS est le nouveau Président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat (CRMA) de Nouvelle-Aquitaine. Dans un contexte de structuration du réseau des CMA et de réforme territoriale, il donne sa vision et les principaux objectifs d’une mandature qu’il souhaite marquée par l’action, la coopération et l’innovation.
Pour lui : «il est clair que nous venons de changer d’échelle. La réforme territoriale engagée en 2014 a conduit récemment à l’agrégation des ex-régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes. Il va sans dire que nous sommes aujourd’hui face à un paysage complètement remodelé. La Loi Notre, 3e et dernier volet de cette réforme, fait de la région la collectivité territoriale responsable du développement économique sur son territoire et non plus seulement la collectivité chef de file de cette compétence. Et nous devons être en mesure de discuter rapidement avec cette instance régionale renforcée.»

La principale mission de la CRMA, en plus de ses missions traditionnelles de coordination de l’action des départements dans le domaine de l’économie et de la formation, initiale et continue, s’ajoute désormais une mission de structuration et de mutualisation des fonctions supports du réseau. «Nous devons fédérer et alléger les charges des CMA départementales et des CMAI.» explique le nouveau Président. «L’édification de la CRMA est la priorité absolue de notre mandat. C’est notre défi à tous. ». Une situation nouvelle qui impose à la CRMA et aux 12 départements de la région de coopérer, quelles que soient les sensibilités politiques, à la construction d’un modèle qui permette de partager les moyens et les ressources de manière équitable. «Mais, nous ne résumerons pas notre action à la seule péréquation économique entre les départements et n’allons pas non plus construire une strate supplémentaire au millefeuille. Nous devons bel et bien inventer de nouvelles manières de travailler. Il s’agit pour la Chambre régionale de métiers de donner les moyens aux CMA de garantir la mise un oeuvre d’une offre de service de proximité du même niveau de qualité sur l’ensemble du périmètre régional. Cette offre de services sera construite en collaboration avec les élus et les personnels des Chambres départementales.».

Pour retrouver l’intégralité de son interview, cliquez ici